+ de critères

Exploitants forestiers - Biographies des personnalités maitrisant ce savoir-faire

Talents du Who's Who Exploitants forestiers
Exploitants forestiers français who's who meilleur expert reconnu spécialiste savoir-faire personnalité française spécialité française

« Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas... » Le loup peut-être pas, mais la forêt est loin d'être déserte. Elle est le cadre de vie de nombreux professionnels qui y exercent leur savoir-faire. Les exploitants forestiers recherchent et achètent le bois sur pied, organisent la récolte et doivent valoriser et revendre leur production. Certains parmi eux pratiquent d'autres activités en lien direct avec leur savoir-faire, comme le reboisement, la sylviculture ou le façonnage.


Un peu d'histoire


L'exploitation forestière est loin d'être une nouveauté sur notre territoire. Il est attesté que les Gaulois la pratiquaient déjà. Tout au long du Moyen Âge, cette exploitation a perduré, parfois de manière massive et anarchique, entraînant de grandes périodes de déforestation et de défrichement, notamment à partir du XVe siècle. Colbert a contribué à y remédier en se faisant nommer à la direction des Eaux et Forêts. Il faut dire que, à cette époque, la Marine française est particulièrement consommatrice de bois. Le mercantilisme de Colbert se heurtait donc à l'importation du bois d'Europe du Nord, si bien qu'il décida d'organiser une véritable politique forestière et une gestion rigoureuse de ce patrimoine naturel. Il dresse un état des lieux et légifère de manière stricte, les contrevenants étant sévèrement punis. Au lendemain de la Révolution française, la déforestation reprend et il faut attendre que le Fonds forestier national (FFN) soit créé, au lendemain de la Deuxième guerre mondiale, et vienne redynamiser une politique forestière au moment où l'exode rurale et l'évolution des moyens de transport nécessitaient une réorganisation du système. Au cours des temps, le matériel a considérablement évolué, l'exploitation devient de plus en plus rationnelle et s'accompagne de reforestation.


Les mots de l'exploitation forestière


Le vocabulaire de l'exploitation forestière comprend évidemment celui lié à la forêt (accrues, biodiversité, cépée, conifère, écosystème, feuillus, futaie, humus, taillis...), celui lié aux pratiques de la profession (abattage, aménagement, andain, assiette, balivage, bille, bourrage, cloisonnement, crochetage, débardage, déroulage, écorçage, façonnage, gainage, marquage, recépage, tranchage, tronçonnage...), et bien entendu tout l'outillage des exploitants forestiers (combiné d'exploitation, conteneur, dendromètre, grumier, tarière, tronçonneuse...), sans oublier tous les mots du bois qu'il soit de chauffage, d'œuvre, d'industrie, de trituration, énergie, de route...


Organisation


La fédération nationale du bois (FNB) est l'un des acteurs majeurs du secteur, il s'agit d'un réseau de syndicats et d’associations dédiés à l'exploitation du bois et de la forêt. La Fédération des forestiers privés de France (FFPF), appelée Forestiers privés de France représente essentiellement, elle, les propriétaires forestiers. Le maillage territorial étant très fort, il existe bien entendu des syndicats régionaux d'exploitants, de propriétaires et de scieurs forestiers.

 

Dernières publications dans "Talents et savoir-faire français Who’s Who: le « luxe français »"



1 biographies liées

Découvrez les experts du Who's Who rattachés à ce métier.
Roland du Luart

Exploitant agricole et forestier, Homme politique