+ de critères

Paysagistes - Biographies des personnalités maitrisant ce savoir-faire

Talents du Who's Who Paysagistes
Paysagistes français who's who meilleur expert reconnu spécialiste savoir-faire personnalité française spécialité française

Les monuments français sont le plus souvent indissociables des parcs qui les entourent. Pour autant, le travail du paysagiste ne se limite pas aux sites historiques. Ce savoir-faire est toujours au cœur de notre vie, sans que nous nous en rendions forcément compte. Que ce soit en milieu rural ou en milieu urbain, ils sont indispensables partout et tout le temps : de nos espaces verts à l'aménagement d'une ligne TGV ou à celui d'une autoroute, de la création d'un nouveau quartier à l'aménagement d'un rond-point, ils veillent à l'harmonie de notre cadre de vie.
Ils sont à la fois artistes et créatifs, mais gardent les pieds sur terre pour donner un avis d'expert dans tous les grands projets architecturaux. Parce que le domaine de compétence des paysagistes englobe l'urbanisme, l'environnement et l'architecture.


Un peu d'histoire


C'est avec Henri IV que la profession commence à être organisée, il faut dire que Claude Mollet, son jardinier, est l'auteur d'un ouvrage de référence : Théâtre des plans et jardinages, contenant des secrets et des inventions incognuës à tous ceux qui jusqu’à présent se sont meslez d’escrire sur cette matière. Mais on peut légitimement penser que c'est avec Louis XIV que les jardins français prennent leurs lettres de noblesse. André Le Nôtre, en est l'un des précurseurs. Certes, il portait le titre de "jardinier du roi" et n'était donc pas à proprement parler paysagiste, mais son travail est sans aucun doute l'un des actes fondateurs de ce que l'on appelle le "jardin à la française". Et ce n'est pas un hasard si l'on considère que Le Nôtre appartenait à l'Académie d'architecture : les paysagistes (qui ne portaient pas encore ce nom) mettent en perspective des valeurs architecturales aux jardins qu'ils créent.

Cette tradition du paysagisme français est loin de s'essouffler. Les meilleurs paysagistes continuent de marquer l'histoire de nos sols. C'est le cas, par exemple de Michel Corajoud et Gilles Clément qui en plus de leurs nombreuses réalisations, ont beaucoup écrit et réfléchi sur ce qu'était le paysagisme. Mais ils ne sont pas les seuls, Allain Provost, par exemple, a œuvré aussi bien au parc de la Courneuve qu'aux jardins des présidences des républiques du Cameroun et du Gabon. Louis Benech a de son côté été l'un des artisans du jardin des Tuileries à Paris mais a également travaillé pour Saint-Pétersbourg ou La Nouvelle-Orléans.


Les formations


Aujourd'hui, les paysagistes ont des formations très précises, techniques, administratives... et bien sûr botaniques. Les architectes-paysagistes doivent être diplômés d'une école nationale supérieure de paysage ou avoir obtenu une habilitation de la Fédération française du paysage. D'autres formations permettent d'obtenir d'autres titres : il y a les paysagistes-concepteurs ou paysagistes DE, les ingénieurs paysagistes, les concepteurs paysagistes ou encore les paysagistes-jardiniers ou entrepreneurs-paysagistes. Mais quoi qu'il en soit, on ne s'improvise pas paysagiste !
 

Dernières publications dans "Talents et savoir-faire français Who’s Who: le « luxe français »"



14 biographies liées

Découvrez les experts du Who's Who rattachés à ce métier.