+ de critères

Pépiniéristes - Biographies des personnalités maitrisant ce savoir-faire

Talents du Who's Who Pépiniéristes
Pépiniéristes français who's who meilleur expert reconnu spécialiste savoir-faire personnalité française spécialité française

Le pépiniériste est un peu un tuteur de la nature : c'est à lui que revient le devoir de prendre soin des plantes jusqu’à ce qu'elles soient en âge d'être transplantées ou commercialisées. C'est un travail bien évidemment soumis au rythme de la nature. S'il a la main verte, le pépiniériste doit également acquérir tout un savoir-faire complexe puisqu’il travaille aussi bien dans les domaines de l'agriculture, la sylviculture, l'arboriculture ou encore l'horticulture. C'est la raison pour laquelle nous serions bien en peine de résumer l'histoire de la profession.

L'emploi de pépiniériste est soumis au calendrier de la nature. Mais n'allez pas vous imaginer qu'il est d'une simplicité déroutante et que le pépiniériste est un doux rêveur qui choisit ses graines, les plante au printemps et s'octroie quelques saisons de farniente ! Bien au contraire, il est l'un des emplois les plus astreignants qui soient. Et l'excellence du pépiniériste est à ce prix !
Après avoir prélevé les boutures à l'automne, le pépiniériste les replante dans des serres afin de les protéger durant tout l'hiver. La morte saison est l'occasion de s'occuper de la commercialisation, de la gestion des stocks, des commandes, mais également de l'entretien de tout le matériel et des machines agricoles. Au printemps et durant l'été, la deuxième phase primordiale de son travail commence : il doit choyer sa production en préparant les sols, traquant les parasites, désherbant, coupant, taillant, irriguant et greffant. Mais le savoir-faire du pépiniériste ne se limite pas à ce contact direct avec la nature puisqu'il doit également gérer les commandes et leur conditionnement.

Ce n'est pas un hasard si l'on parle de pépinières pour qualifier les structures visant à développer de jeunes entreprises en leur apportant un soutien technique et financier.

Ghislaine de Preaulx-Carlo est sans doute l'une des plus connues. Après avoir été hôtesse de l'air, elle a remis les pieds sur terre d'abord comme décoratrice florale puis en devenant gérante du domaine des Rochettes.


Les mots des pépiniéristes


Il y a tout le lexique lié à la nature au sens strict : baliveau, bourgeon, bourillon, bouton, Cépée,  Touffe, chevelu, humus, palmette, tubercule... Mais également tout le vocabulaire lié aux gestes et aux techniques du pépiniériste : amendement, contreplantation, hors-sol, alléger, bassinage, binage, bouturage, buttage, cernage, couchage, éboutonnage, éclaircissage, écussonnage, élagage, enjaugeage, greffage, haubannage, marcottage, palissage, pralinage, recépage, repiquage, sarclage, transplantage... Et celui lié au matériel nécessaire à l'activité : acaricide, force, bouillie, cordeau, engrais, fongicide, insecticide, ovicide, terreau...


Organisation


La Fédération nationale des producteurs de l'horticulture et des pépinières (FNPHP) est une association liée à la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), le Syndicat national des pépiniéristes forestiers (SNPF) affilié à la Fédération nationale du bois, la Fédération française des pépiniéristes viticole (FFPV).
 

Dernières publications dans "Talents et savoir-faire français Who’s Who: le « luxe français »"