+ de critères

Pharmaciens - Biographies des personnalités maitrisant ce savoir-faire

Talents du Who's Who Pharmaciens

Le pharmacien, à la fois professionnel de santé et commerçant, exerce un métier aux multiples facettes. Une grande partie des connaissances de ce spécialiste du médicament est commune aux médecins.

Un peu d'histoire

Jusqu’à la fin du XVIIIe  siècle, les pharmaciens étaient appelés apothicaires. Ils préparaient eux-mêmes leurs remèdes avant de les vendre. C’est en 1777  que la corporation des apothicaires prend le nom de Collège de pharmacie, futur Académie nationale de pharmacie. Quant au caducée et à la croix verte, ces deux symboles sont les emblèmes réservés aux pharmacies en France. Le caducée a été déposé en 1968  et la croix seulement en 1984 . L’origine du caducée pharmaceutique remonte à l’Antiquité. Cette coupe enlacée d’un reptile représente Hygie la déesse de la santé donnant à boire à un serpent.

Les différents métiers

Le pharmacien d’officine est le métier le plus connu. Il travaille dans une pharmacie, vend des médicaments prescrits ou non par un médecin. Il veille aux éventuelles incompatibilités et son rôle d’information, de conseil et de prévention médicale est primordial. En plus de sa fonction d’accueil, le pharmacien doit tenir sa comptabilité et gérer les stocks. Le pharmacien peut aussi travailler dans un hôpital.

Le pharmacien-biologiste exerce son métier dans un laboratoire dont il peut être le directeur tout en effectuant des analyses.

Dans l’industrie pharmaceutique, le pharmacien suit le processus d’élaboration des médicaments, de la recherche au marketing, en passant par la fabrication, le contrôle et la mise sur le marché.

Le pharmacien grossiste répartiteur s’occupe de la distribution. Il achète, stocke et distribue les médicaments aux officines et aux établissements de santé.

Dans la fonction publique, les pharmaciens inspecteurs de la santé publique sont chargés d’élaborer de nouveaux textes sur la profession.

L'armée, de son côté, emploie également des pharmaciens militaires. Leurs missions sont nombreuses et variées : pharmacien en hôpital militaire, pharmacien en toxicologie, chercheur au sein de l'Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA)…

La formation

Pour devenir pharmacien, il faut être titulaire du diplôme d’Etat de docteur en pharmacie. Les études pour devenir pharmacien durent 6  ans au minimum. Le cycle court, c’est-à-dire bac+6, débouche sur une activité en officine ou dans l’industrie pharmaceutique. Le cycle long, à bac+9, débouche vers les professions de pharmacien biologiste, de pharmacien hospitalier et sur la recherche et l’enseignement de haut niveau au sein de laboratoires comme l’Inserm, l’Inra, le CNRS... Pour évoluer dans le domaine de la distribution, certains masters peuvent être intéressants pour compléter la formation comme le master professionnel pharmaceutique ou le master droit de la santé. Quant à l'École de santé des armées (Esa), celle-ci recrute sur concours annuel les futurs pharmaciens militaires. Les élèves ont le statut d'élèves officiers. Ils reçoivent en parallèle une formation militaire et s'engage auprès de l'armée pour minimum 21  ans.

Les organisations

Ordre national des pharmaciens, Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), Union de syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), Académie nationale de pharmacie.

Dernières publications dans "Talents et savoir-faire français Who’s Who: le « luxe français »"



56 biographies liées

Découvrez les experts du Who's Who rattachés à ce métier.