+ de critères

Inspecteurs généraux des finances - Biographies des personnalités maitrisant ce savoir-faire

Talents du Who's Who Inspecteurs généraux des finances

L’IGF est issue de la fusion des ministères du Trésor et des Finances ainsi que de divers corps de contrôles de ces ministères. C’est en 1831 qu’une ordonnance du baron Louis fait de l’IGF le seul corps de contrôle de toutes les administrations du ministère des Finances.


Fonction


C'est un service d'inspection interministériel placé sous la double tutelle du ministère des Finances et du Budget qui exerce plusieurs types de missions : inspection, évaluation, conseil et assistance en matière financière, économique et administrative. Les inspecteurs peuvent recevoir des missions du Premier Ministre, mais aussi d’autres autorités nationales, d’organismes publics, de collectivités territoriales, d’organisations internationales ou encore de l’Union européenne.
 Leurs missions d’inspection portent principalement sur les services déconcentrés des ministères financiers comme par exemple les directions régionales et départementales des finances publiques.
 Les misions d’évaluation visent à porter une appréciation sur des organismes ou des dispositifs publics et à suggérer des améliorations. Ces missions d’évaluation s’inscrivent notamment dans le cadre de la Révision générale des politiques publiques (RGPP) mise en place depuis 2007 ou dans un contexte de recherche d’efficacité des dépenses fiscales (le crédit impôt recherche ou les niches fiscales). En 2010, ils ont ainsi conduit des missions sur des opérateurs et établissements publics tels le musée du Louvre ou Oséo.
 Les inspecteurs de l’IGF conduisent également des missions de conseil qui permettent de préparer la prise de décision politique. Leurs missions d’assistance consistent principalement en des participations à des commissions ou de l’assistance à des personnalités, notamment des parlementaires en mission.
 L’IGF a réalisé 100 missions en 2010 réparties en cinq thématiques principales : la réforme de l’État, l’efficacité des dépenses fiscales, l’emploi et les politiques sociales, l’énergie et le développement durable, les finances locales.


Organisation


Les inspecteurs sont organisés autour d’un chef du service dont le rôle, outre la direction du service, consiste à leur attribuer des missions, à centraliser les travaux et à décider de leur transmission. Il gère également le corps de l’inspection générale. Il est assisté d’un adjoint nommé par le ministre du Budget. L’IGF comprend la « tournée », les inspecteurs généraux et les services administratifs. La tournée regroupe les inspecteurs, les fonctionnaires en détachement sur des fonctions d’inspecteurs et les inspecteurs adjoints, en d’autres termes les inspecteurs avant leur accès au grade d’inspecteur général. Les membres de la « tournée » accèdent à l’IGF par deux voies principales : l’ENA et le « tour extérieur », qui permet de promouvoir des cadres qui disposent d’une expérience de dix ans de services publics. Les inspecteurs restent au moins quatre ans à l’IGF avant d’entamer une carrière à l’extérieur du service. C’est après une douzaine d’années dans le secteur public qu’ils sont nommés inspecteurs généraux.
 Certains inspecteurs des finances ont eu une carrière politique prestigieuse : Valéry Giscard d’Estaing, Michel Rocard, Alain Juppé. De nombreux dirigeants de banques et d’assurance sont issus de l’IGF, certains dirigent différentes autorités et institutions tant françaises qu’internationales, d’autres sont affectés à la présidence de la République et dans des cabinets ministériels, et certains sont des dirigeants d’entreprises.

 

Dernières publications dans "Talents et savoir-faire français Who’s Who: le « luxe français »"



345 biographies liées

Découvrez les experts du Who's Who rattachés à ce métier.