+ de critères

Magistrats - Biographies des personnalités maitrisant ce savoir-faire

Talents du Who's Who Magistrats

Les magistrats sont des fonctionnaires du ministère de la Justice. Le ministère de la Justice est l’administration centrale chargée de la gestion des moyens de la justice, de la conduite de la politique judiciaire et d’action publique et de la prise en charge des personnes qui lui sont confiées par l’autorité judiciaire. Il existe deux types de magistrats : les magistrats du siège (juges) et les magistrats du parquet. En France, on compte environ 8 000 magistrats.


Organisation


Les magistrats sont divisés en deux catégories distinctes : les magistrats du siège et les magistrats du parquet.

Les premiers sont appelés ainsi car ils prononcent la justice assis, contrairement aux procureurs qui sont debout lors des audiences. Ils doivent appliquer la loi et garantir le bon déroulement des procès. Les magistrats du siège, plus communément appelés juges, sont eux-mêmes divisés en plusieurs métiers :
-    Juge de la mise en l’état : il instruit les dossiers en matière civile pour que les affaires soient en état d’être jugées, convoque les parties et veille à la régularité de la procédure. Il doit aussi veiller au déroulement loyal du procès civil.
-    Juge des référés : dans un litige civil, son intervention permet d’obtenir une décision provisoire mais applicable immédiatement.
-    Juge aux affaires familiales (JAF) : il statue sur les actions relatives à la famille (séparation, divorce, problèmes liés à l’autorité parentale, tutelle des enfants mineurs…). Il intervient aussi pour fixer les pensions alimentaires pour les enfants de parents divorcés.
-    Juges des contentieux : il statue sur les litiges de moyenne importance de nature civile qui naissent entre particuliers.
-    Juge d’instruction : après la commission de certaines infractions, le juge d’instruction peut être saisi par les magistrats du parquet afin de rassembler les éléments qui vont permettre d’élucider l’affaire. Le juge va donc mener l’enquête à charge et à décharge.
-    Jude de l’exécution (JEX) : il tranche les difficultés survenues lors de l’exécution d’une décision de justice en matière civile et les difficultés relatives aux saisies.
-    Juge des libertés et de la détention (JLD) : il peut ordonner le placement ou le maintien d’une détention provisoire d’une personne mise en examen et examine les demandes de mise en liberté.
-    Juge de l’application des peines (JAP) : il est chargé de suivre et contrôler la personne condamnée dans l’exécution de sa peine. Il peut également prononcer des mesures d’aménagements (libération conditionnelle, surveillance électronique…).
-    Juge des enfants : il a un double champ d’attribution, d’un côté protéger les mineurs en danger et de l’autre, juger les mineurs délinquants.

Les seconds, les magistrats du parquet, aussi nommés les parquetiers, ne rendent pas de jugements, à l’inverse des magistrats du siège : ils sont procureurs de la République et doivent défendre l’ordre public. Placés sous l’autorité directe du ministre de la Justice, ils sont chargés de décider d’éventuelles poursuites contre un ou des individus, de diriger les enquêtes de police et contrôler les gardes à vue. Les magistrats peuvent avoir des grades différents :
-    Le procureur qui détermine la politique pénale et conduit l’action publique. Il dispose également d’un droit d’action.
-    Le substitut du procureur qui est sous l’autorité du procureur. Il dirige les enquêtes, demande des éventuelles poursuites…
-    L’avocat général est un magistrat du parquet au sein de la cour d’appel ou la Cour de cassation.


Formation


Pour exercer le métier de magistrat, il faut posséder un master de droit ou un diplôme d’IEP (Institut d’études politiques) et ensuite passer un concours pour intégrer l’Ecole nationale de la magistrature (ENM). A noter que ce concours n’est accessible qu’aux moins de 32 ans. Un deuxième concours est ouvert sans conditions de diplômes mais qui justifient quatre ans dans le service public à des personnes fonctionnaires âgées de maximum 48 ans et 5 mois. Et enfin, un troisième et dernier concours s’adresse aux candidats de moins de 40 ans qui justifient huit ans d’expérience en entreprise ou titulaires d’un mandat électoral. Une fois diplômés au bout de 31 mois de formation, les jeunes magistrats choisissent leur affectation selon leur classement et les postes disponibles.
 

Dernières publications



702 biographies liées

Découvrez les experts du Who's Who rattachés à ce métier.